1 avril 2020

Plaidoyer pour une pédagogie de l’espoir en milieu scolaire

1 avril 2020

Hélène Gervais: du Mali à l’économie circulaire

5 février 2020

Jean Robitaille: l’homme qui laisse sa marque partout où il passe

18 octobre 2019

Éducation relative aux changements climatiques

Photo d’Édgar J. González Gaudiano, professeur à l’Université de Veracruz (Mexique), lors du Colloque international sur l’éducation relative aux changements climatiques qui s’est tenu à l’Université du Québec à Montréal le 10 et 11 octobre 2019   Faire de l’éducation au climat, mais pas seulement! Par Aurélie Lagueux-Beloin 18 octobre 2019   « L’urgence de se préparer aux changements climatiques peut sembler extrême, ici, au Québec. Toutefois, d’où je viens, une région côtière du Mexique, nous ressentons de plus en plus fortement leurs effets lors de tempêtes et de cyclones dévastateurs! » C’est ainsi que Édgar J. González Gaudiano, professeur à l’Université de Veracruz, donne le coup d’envoi du Colloque international sur l’éducation relative aux changements climatiques qui se tenait à l’Université du Québec à Montréal le 10 et 11 octobre. L’événement, organisé par le Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté (Centr’ERE), avait été prévu comme un séminaire. Devant l’engouement qu’il a suscité, les organisateurs, Lucie Sauvé, directrice du Centr’ERE et Adolfo Agundez Rodriguez, chercheur postdoctoral au Centr’ERE, ont ajusté la formule avec une programmation incluant une trentaine de chercheurs et d’acteurs en éducation relative à l’environnement venant du Québec, du Mexique, de l’Espagne et du […]
9 juillet 2019

Merci Robert!

Note : Robert Litzler est décédé le 23 juin 2019 à Montréal. L’AQPERE tient à souligner, par la publication de ce texte, toute son estime et sa reconnaissance.   HOMMAGE À ROBERT Par Jacqueline Romano-Toramanian, au nom du CA de l’AQPERE 9 juillet 2019   Cher Robert! C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris ta maladie puis ton décès. On a beau se dire que, délivré de la souffrance que tu as vécue les derniers jours, tu reposes maintenant en paix, il n’en demeure pas moins que la peine et le sentiment de désarroi que laisse ta disparition sont quand même au rendez-vous. Merci Robert d’avoir été la personne que tu as été. Merci d’avoir été une véritable source d’inspiration pour ceux et celles qui t’ont côtoyé et aimé. Merci de nous avoir permis de nous dépasser, d’embarquer avec toi dans des rêves qui pouvaient sembler à premier abord fous et utopiques mais qui se réalisaient. Merci pour cet immense héritage, cet inestimable legs que tu nous laisses, à nous ainsi qu’à toute une génération d’enseignants et d’intervenants. Le plus bel hommage que l’on puisse aujourd’hui te faire, c’est que ta mort soit, pour nous qui restons, une opportunité […]