Devenir membre | Nous joindre | Presse
 
  bouton

| Accueil

Le conseil d'administration a été renouvelé lors de l'Assemblée générale annuelle du 18 juin 2014, qui s'est déroulée à la Maison Smith, à Montréal.

 

Dernière mise à jour : 22.08.2013
Photo : Roger La Roche
Site Web : Lynne Dionne

Robert Litzler Président 
Robert LITZLER
Collège de Rosemont - Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?

J’ai toujours pensé que c’est en devenant membre d’un groupe environnemental qu’on pouvait le mieux faire valoir ses convictions et exercer son action. À plusieurs, on va plus loin que tout seul. J’ai choisi de rejoindre l’AQPERE puisque l’éducation relative à l’environnement m’a toujours paru la voie la plus prometteuse pour provoquer les changements d’attitude et de comportement dont la société a besoin pour espérer un avenir plus viable pour tous. Membre actif depuis la fondation de l’AQPERE en 1990, nommé secrétaire en 1993 et président en 1995, c’est cette dernière fonction qui m’offre la meilleure position pour tenter d’influencer positivement le changement.

   

Dorothée BEZANÇON
Cégep du Vieux Montréal - Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?
Étant responsable des projets à caractère environnementaux au Cégep du Vieux Montréal, j’ai rencontré l’équipe de l ’AQPERE lors de l’instauration d’un projet de caractérisation des déchets au Collège, soutenu financièrement par le programme Communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables. Les diverses expériences acquises au sein du milieu collégial, notamment à travers des projets d’agriculture urbaine, m’ont fait réaliser que l’ERE et l’EDD permettent aux jeunes de devenir acteurs de changements, en les encourageant et en les outillant à la construction d’un avenir viable et juste pour tous. La vision et les objectifs de promotion de l’ERE de l’AQPERE rejoignent ma profession et sont en adéquation avec des préoccupations personnelles de préservation de notre écosystèmes.

   
Antoine PIN
Directeur général (assurant l'intérim de Gabrielle Normand)
GUEPE - Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?
Étant moi même un « produit » de l'ERE, j'ai toujours pensé que la moindre des choses serait d'essayer de redonner ce que j'ai reçu. À la suite d'une série de concours de circonstances, j'ai maintenant la chance de pouvoir exercer une profession qui me donne l'occasion d'essayer de transmettre l'émerveillement que créé l'observation de notre monde et de son fonctionnement. L'ERE se traduit, pour moi, par un subtile mélange de sciences, de traditions, et d'amusements. Ce sont ces valeurs et le respect des générations passées, présentes et futures qui, je pense, paveront le chemin pour un avenir durable, et j'espère pouvoir faire ma part grâce entre autre à mon implication au sein de l'AQPERE. J'aimerais à cet effet remercier toute l'équipe de l'AQPERE et son conseil d'administration pour leur accueil chaleureux et l'expérience qu'il me donne l'occasion de vivre.

   
Vice-présidente
Hélène GERVAIS
Agente de développement industriel - Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?
Assurer un environnement sain constitue selon moi le grand chantier avec lequel notre société doit composer aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle j’en ai fait un objectif de vie qui s’est concrétisé par une démarche professionnelle suite à des études à la maîtrise en environnement. Spécialisée dans la gestion des matières résiduelles, j’œuvre au sein de la société d’État RECYC-QUÉBEC depuis plus de sept ans.

Avant de me consacrer aux questions environnementales, je me suis impliquée dans divers projets impliquant des jeunes, au Québec comme à l’étranger. La mission de l’AQPERE rejoint ainsi deux aspects auxquels je carbure: l’environnement et la jeunesse. C’est donc pour moi un immense privilège de faire partie du CA de l’AQPERE, dont la crédibilité et l’importance ne sont plus à démontrer. Cet organisme est la réponse à une nécessité, soit celle d’éduquer les citoyens de demain à l’importance de protéger notre environnement. Je suis convaincue que c’est par l’éducation relative à l’environnement que prennent naissance les changements de comportements vers une société viable.


   
Marylène Ferguson Trésorier
Jérôme PETIGNY

Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?

À venir


   
Nathalie Piedboeuf
Nathalie PIEDBOEUF
Directrice générale
Groupe d'éducation et d'écosurveillance de l'eau - Québec

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?
J’œuvre en Éducation relative à l’environnement depuis de nombreuses années. L’ERE est un moyen privilégié pour amener jeunes et moins jeunes à s’impliquer dans la conservation et l’amélioration de leur environnement, vision partagée par l’AQPERE. Mon implication dans cet organisme me permet donc de partager mes quelques expériences dans le domaine mais surtout, d’échanger avec des passionnés de l’éducation et de l’environnement.

   
Jacqueline Romano-Toramanian
Jacqueline ROMANO-TORAMANIAN
Conseillère pédagogique retraitée de la CSDM
Consultante et formatrice en Education à l’environnement Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?

Ce qui me pousse année après année à me représenter sur le CA de l’AQPERE, c’est la conviction que j’ai, de contribuer à la construction d’un monde meilleur. C’est l’espoir, de pouvoir transmettre aux générations qui me suivent, mon amour et mon respect du vivant, ces deux ingrédients essentiels à l’éveil d’une conscience écocitoyenne ancrée dans l’action.

Étant engagée au sein des CA du CRE Montréal, du Comité des retraités Brundtland, de la CSQ et du Comité central de l’environnement de la CSDM, également responsable du comité environnement du Secteur Ste-Croix de l’A.R.E.Q. (Association des retraités de l’éducation du Québec), tout cela me permet d’avoir une vision plus cohérente et une réflexion plus approfondie au niveau des enjeux environnementaux de notre société.


   
François TÉTREAULT
Conseiller en environnement - Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?

Né dans La Petite-Patrie à Montréal en plein cœur d'une île bordée par un fleuve et une rivière, tout jeune je partais avec mon vélo pour aller pêcher tant au nord qu'au sud ! C'est là que mon éveil à la nature a pris son envol. C'est par le partage des connaissances que l'on bâtit un monde plus juste et plus équitable. Impliqué depuis des années dans des comités en environnement et en sciences, j’ai choisi de rejoindre l’AQPERE puisque cet organisme effectue un travail hors pair en éducation de l'environnement et demeure essentiel pour explorer et apprécier le monde dans lequel on évolue... On protège bien que ce que l'on connait. « L'objectif de toute éducation, disait Albert Jacquard, devrait être de projeter chacun dans l'aventure d'une vie à découvrir, à orienter, à construire. » 

Mon expérience de recherche en écologie forestière, en enseignement de la biologie et en agriculture biologique ainsi que mon parcours en communication environnementale et par mon travail actuel en tant que conseiller en environnement au sein d'une entreprise d'énergie, me permettent d'obtenir une vision élargie des enjeux mondiaux actuels en environnement et saura enrichir, je l'espère, les nombreux projets de l’AQPERE.


   
Marylène Ferguson
Huguette Thibeault
Enseignante de biologie au Cégep de Saint-Hyacinthe
Chargée de projet en environnement
Responsable du Comité des enseignantes et enseignants (CEE) en Sciences de la nature 
- Saint-Hyacinthe

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?

En tant qu’enseignante de biologie au Cégep de Saint-Hyacinthe depuis plus de 30 ans, j’ai eu la chance d’établir des partenariats en environnement avec, entre autres, le Secrétariat international de l’eau (SIE), le Groupe d’éducation et d’éco surveillance de l’eau : G3E (CVRB), le Réseau complices en environnement de Union St-Laurent Grands-Lacs (USGL) et bien évidemment l’AQPERE. J’ai pu découvrir des personnes engagées qui ont un cap et aussi un phare en la personne de Robert Litzler. Ensemble, nous avons coordonné un premier colloque collégial en environnement au cégep de Rosemont en collaboration avec l'Association pour l'enseignement de la science et de la technologie (APSQ).

Nos collaborations ont mené, avec la complicité de Dominic Bernard, enseignant et collègue, à co-rédiger, un guide pédagogique en environnement à l’intention du collégial suite à une enquête provinciale intitulée : Éducation relative à l'environnement (ERE) au collégial : de l'intention à l'action au cœur de nos stratégies pédagogiques. Nous nous sommes retrouvés aux premiers Rendez-vous de l’environnement au collégial de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC).

L’AQPERE est inspirante et je souhaite vivement contribuer autrement à l’ERE et au développement durable.  Du ruisseau Plein champ aux bélugas, du gaz de schiste aux perturbateurs endocriniens…il nous reste beaucoup de pain sur la planche.

   

Secrétaire
Mathieu Trudelle
Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?

Travaillant dans le domaine de l'environnement depuis plus de 15 ans, c'est avec plaisir que je me suis joint au conseil d'administration de l'AQPERE. Au fil des années, cet organisme a su créé une multitude de projets permettant des échanges et un réseautage incroyable entre ses membres, à travers ses colloques et à ses outils. Grâce aux efforts de ses employés et de son président, l'éducation relative à l'environnement est maintenant une réalité dans le milieu de l'éducation et dans une multitude d'institutions. Cet organisme me permet donc d'échanger mon expérience dans le domaine de l'environnement avec des gens passionnés dans divers projets à l'échelle locale, provinciale et même internationale.

   
Dominic Vézina
Coordonnateur du développement durable
Commission scolaire Marguerite Bourgeois - Montréal

Pourquoi suis-je sur le CA de l'AQPERE ?
Tout d’abord, j’ai décidé de joindre les rangs de l’AQPERE pour réunir mes deux plus grandes passions, soit l’éducation et l’environnement.  Je travaille depuis plusieurs années à sensibiliser et mobiliser les jeunes de plusieurs horizons afin qu’ils deviennent des citoyens mieux informés et engagés pour un monde meilleur, plus juste et solidaire. 

Maintenant, à titre de Coordonnateur du développement durable à la Commission scolaire Marguerite Bourgeoys (CSMB), je souhaite développer avec l’AQPERE des projets stimulants qui auront pour but de permettre une plus grande participation des écoles primaires et du secondaires aux enjeux environnementaux.  

C’est donc avec fierté que je joins les rangs de l’AQPERE pour relever ce défi !