Devenir membre | Nous joindre | Presse
 
  bouton
| Accueil

Partenaires

Association pour l'enseignement de la science et de la technologie du Québec (APSQ)
Depuis 1995, l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie du Québec (APSQ) et l’AQPERE entretiennent des relations privilégiées. Ce partenariat est relié à la complémentarité des missions et des objectifs des deux organismes. Les sciences sont en effet primordiales à la bonne compréhension de l’environnement, tandis que l’éducation relative à l’environnement joue un rôle majeur en tant que fil conducteur dans l’enseignement des sciences.
Le projet « eco.science » constitue un des aboutissements majeurs de ce partenariat. Financé par le programme « Étalez votre science » du Ministère de la Culture et des Communications, il a conduit à la réalisation d’une trentaine de scénarios pédagogiques, basés sur les projets en sciences-environnement présentés aux Expo-Sciences-Bell entre 1997 et 2000. Le projet a été réalisé en collaboration avec la Chaire de recherche du Canada en ERE ainsi qu'avec le Conseil de Développement du loisir scientifique. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site du projet : eco.science

L’AQPERE participe chaque année au congrès de l’APSQ, à la fois par la présentation de communications et par la tenue d’un stand présentant des outils et des ressources pédagogiques en éducation relative en environnement.

Quelques dates clés de ce partenariat :
1995 - L’AQPERE, conjointement avec la Centrale de l’enseignement du Québec (CEQ), dépose un mémoire pour défendre l’importance de l’ERE dans la formation fondamentale de l’école québécoise.
1999 - Le président de l’AQPERE devient membre du Conseil d’administration de l’APSQ. Son principal mandat est de faire progresser le dossier « sciences-environnement ».
2000 - L’AQPERE entame le projet « eco.science ».
2006 - L’AQPERE et le Collège de Rosemont accueillent le 11e colloque collégial de l’APSQ sur le thème « L’environnement, un fil conducteur pour l’enseignement des sciences au collégial ».
2007 - Le président de l’AQPERE devient vice-président au collégial par intérim et prend en charge l’organisation du congrès collégial avec le président principal des congrès et colloques.
Consultez le site Internet de l'APSQ

Centrale des syndicats du Québec (CSQ)
Le partenariat entre l’AQPERE et la Centrale des Syndicats du Québec (CSQ) remonte à 1995 avec la signature d’une entente de collaboration pour l’organisation du forum Planèt’ERE 1, la CSQ s’occupant du volet logistique et l’AQPERE se chargeant du contenu avec d’autres partenaires.
Par la suite, la CSQ et l’AQPERE ont participé conjointement à la formation de la délégation québécoise aux forums Planèt’ERE II (2001) et Planèt’ERE III (2005).
En 2008, l’AQPERE collabore à la publication d’un recueil portant sur les gestes éco-responsables développés au sein du mouvement des Établissements verts Brundtland et destiné à la formation des maîtres des universités du Québec.
Consultez le site Internet de la CSQ

Centre d'innovations pédagogiques en sciences au collégial (CIPSC/Saut quantique)
Le Centre d’innovation pédagogique en sciences au collégial (CIPSC) se consacre à la production d’outils pédagogiques et d’activités à l’attention des professeurs de sciences des Cégeps. Il trouve son origine dans l’initiative d’un professeur de chimie au Cégep de Trois-Rivières, qui, en 1999, démarre le projet Saut Quantique. Ce projet, développé au sein de l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie du Québec (APSQ), avait pour objectif principal de contribuer au renouveau pédagogique en sciences dans le réseau collégial.
En 2002, lorsqu’il devient autonome et se sépare de l’APSQ, le « Saut Quantique » prend le nom de « Centre d’innovation pédagogique en sciences au collégial ».

C’est en 2002 que l’AQPERE devient un membre actif du CIPSC en proposant une orientation environnementale à ses activités. Cette implication se traduit en 2006 par l’organisation conjointe par l’AQPERE et le collège de Rosemont d’un colloque « APSQ/CIPSC » sous le thème : « L’environnement, un fil conducteur de l’enseignement des sciences au collégial ».
Ce partenariat se prolonge actuellement dans le cadre du programme « Bâtir des communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables », supporté financièrement par la fondation de la famille J.W. McConnell et s’étendant jusqu’en décembre 2009 (plus d’infos dans la rubrique Projets ).
Consultez le site Internet du CIPSC/Saut Quantique

Chaire de recherche en éducation et formation relatives à l'environnement et à l'écocitoyenneté (UQAM)
Le département des sciences de l’éducation de l’UQAM collabore activement avec l’AQPERE depuis sa création. Membre fondateur de l’AQPERE, Lucie Sauvé, actuellement titulaire de la Chaire de recherche du Canada en ERE, a joué un rôle prépondérant tout au long de l'évolution de l’AQPERE.

Quelques dates clés du partenariat :
2002 – Organisation conjointe de l’événement « Communaut’ERE », 8e colloque du réseau EECOM (Réseau Canadien d’éducation et de communication relatives à l’environnement).
2002 – Participation de la Chaire à la délégation franco-canadienne conduite par l’AQPERE au forum Planèt’ERE II.
2003 – Participation de la Chaire au colloque « ERE, Nature et Culture », organisé par l’AQPERE dans le cadre du congrès de l’ACFAS à l’Université de Québec à Rimouski.
2004 – Présentation par l’AQPERE de la conférence introductive au colloque de la Chaire lors du congrès de l’ACFAS à l’UQAM.
2005 - Participation de la Chaire au colloque « L’ERE, un champ d’innovation à l’aube de la décennie 2005-2014 de l’éducation au développement durable », organisé par l’AQPERE dans le cadre du congrès de l’ACFAS à l’Université de Québec à Chicoutimi.
2007 - Participation de la Chaire au colloque « Environnement et engagement citoyen » organisé par l’AQPERE dans le cadre du congrès de l’ACFAS à l’Université du Québec à Trois-Rivières.
2008 - Participation de l’AQPERE aux comités de direction et de coordination du 5e Congrès mondial d'éducation relative à l’environnement, organisé par la Chaire (plus d’infos dans la rubrique Colloques). L’AQPERE y est également en charge du colloque « Écologisation des collèges et universités ».
Consultez le site Internet de la Chaire

Coalition étudiante trans-actions responsables (CÉTAR)
C’est à l’occasion du 3e colloque sur l’écodéveloppement des institutions d’enseignement du Québec en mars 2007 que les liens entre la CÉTAR et l’AQPERE se sont développés. En 2007, Roselyne Clément, présidente de la Coalition, a rejoint les rangs du CA de l’AQPERE. Depuis lors, les deux organismes collaborent dans le cadre du programme Communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables.
Consultez le site Internet de la CÉTAR

Coalition jeunesse sierra (CJS)
C’est lors du 3e colloque « Écodéveloppement des institutions d’enseignement du Québec» que l’AQPERE a entamé sa collaboration avec la Coalition Jeunesse Sierra. La CJS est particulièrment active auprès des associations étudiantes universitaires du Québec. Ce partenariat repose sur des objectifs communs d’écodéveloppement institutionnel et se traduit concrètement par diverses formes d’appuis et de collaborations mutuelles, notamment dans le cadre du programme « Bâtir des communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables ».
Consultez le site Internet de la CJS

Collège de Rosemont
De l’ensemble des partenariats, celui qu’entretient l’AQPERE avec le Collège de Rosemont est de loin le plus estimable, tant par la durée que par l’intensité et la diversité des collaborations. Ce partenariat trouve son origine bien avant la création de l’AQPERE avec l’implication de Robert Litzler, alors professeur de chimie au Collège de Rosemont, dans les actions environnementales du collège. À la suite de la publication du rapport de la Commission Brundtland en 1987, Robert Litzler fait prendre au Collège de Rosemont le virage environnemental. Il fonde en 1991 la Société pour la protection de l'Environnement du Collège de Rosemont (SOPECOR), dont il sera le président jusqu'à sa dissolution en 1996. Sous son impulsion, le Collège de Rosemont, qui a remporté une vingtaine de prix et de reconnaissances, est devenu un chef de file en écodéveloppement institutionnel et constitue aujourd'hui une référence canadienne, non seulement en matière de gestion environnementale en milieu scolaire, mais aussi pour ses réalisations dans le domaine de l'éducation et de la formation en environnement. 

Avec l’engagement de l’AQPERE dans l’organisation du Forum Planèt’ERE I, le Collège réorganise l’horaire de travail de Robert Litzler afin de lui permettre de participer aux différentes rencontres préparatoires. Par la suite, l’AQPERE s’implique dans la rédaction de la politique environnementale du collège, adoptée en 1996 par le conseil d’administration de l’établissement. De plus, l’AQPERE participe activement au Comité d’Action et de Concertation en Environnement (CACE) du Collège. Depuis 1999, l’AQPERE et le collège de Rosemont collaborent à l’organisation du concours Pédagogie Environnement (plus d’infos dans la rubrique Projets).
Consultez le site Internet du Collège de Rosemont

Comité ZIP Ville-Marie
Invitée en 1998 par le Comité ZIP Ville-Marie au lancement du PARE (Plan d’Action et de Réhabilitation Environnementale) du fleuve Saint-Laurent, l’AQPERE s'est joint au groupe de concertation afin de développer le volet consacré à l'éducation à l’environnement. Le PARE faisant état d’un projet majeur pouvant naître le long de la rivière Saint-Jacques, l’AQPERE a décidé alors d’initier un projet d’accompagnement pédagogique, en collaboration avec la Chaire de recherche du Canada en ERE. Malheureusement, la demande de subvention, déposée en 2004 par le comité ZIP Ville-Marie et l’AQPERE ayant été refusée, le projet fut abandonné, faute de ressources.
En 2008, le projet est relancé suite aux décisions des villes de Brossard et de La Prairie de débloquer des fonds importants pour l’installation d’infrastructures le long de la rivière Saint-Jacques (bancs, tables de pique-nique, sentiers d’interprétation, etc). Une réactivation du projet pédagogique est donc envisageable à l’automne 2008. Le comité ZIP Ville Marie se chargera de la demande de subvention tandis que l’AQPERE mettra à la disposition du projet son réseau de formateurs en ERE.
Consultez le site Internet du comité ZIP Ville-Marie

Commission scolaire de Montréal (CSDM)
La collaboration entre le secteur de l’environnement de la Commission scolaire de Montréal et l’AQPERE porte principalement sur l’organisation annuelle du colloque en ERE de Montréal (plus d’infos dans la rubrique Colloques). Soutenus par de nombreux partenaires, les deux organismes collaborent à la réalisation d’un des plus grands événements dans le domaine de l’ERE au Québec.
Consultez le site Internet de la CSDM

Conférence régionale des élus de Laval (CRÉ de Laval)
À l’automne 2005, lorsque la Conférence Régionale les Élus de Laval (CRÉ DE LAVAL) initie le programme AVEC (Avenir Viable École Communauté) dans les deux commissions scolaires de la villel, elle fait appel à l’AQPERE pour gérer le programme de sensibilisation, d’éducation et de formation à l’écocitoyenneté accompagnant la revitalisation des cours d’écoles de ces établissements scolaires (plus d’infos dans la rubrique Projets). En mai 2007, l’AQPERE signe une entente financière avec le Fonds d’action québécois du développement durable (FAQDD) pour ce projet de grande envergure destiné à faire de la région de Laval une région laboratoire en éducation à l’écocitoyenneté du Québec.

L’AQPERE prend part aux rencontres des trois comités mis sur pied dans le cadre de ce programme :
- Le comité Aviseur qui évalue l’état d’avancement des activités de formation dans les écoles;
- Le comité de Pilotage qui rend compte de l’ensemble des activités du programme;
- Le comité de Réflexion qui réunit des représentants d’autres secteurs afin de voir comment un arrimage est possible avec le programme AVEC, tout en conservant l’autonomie à chacun des secteurs connexes.
Consultez le site Internet de la CRÉ DE LAVAL

Conseil de développement du loisir scientifique (CDLS)
Ce partenariat avec l'AQPERE s'est développé dans le cadre de la production du site web Écoscience, créé par l'AQPERE en 2002 à partir des projets sciences-environnement produits par les jeunes aux Expo-sciences Bell. Le CDLS apporte également sa collaboration en proposant aux concurrents des Cégeps de présenter leur projet au concours Pédagogie-Environnement.
Consultez le site Internet du CDLS

ENvironnement JEUnesse (ENJEU)
ENvironnement JEUnesse est un des fondateurs de l’AQPERE en 1990. Depuis 1995, un de leurs membres siège sur le CA de l’AQPERE, traduisant ainsi les liens qui unissent les deux organismes. ENJEU participe régulièrement aux événements organisés par l’AQPERE et est un des partenaires du programme « Bâtir des communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables ».
Consultez le site Internet d'ENJEU

Fondation de la famille J.W. McConnell
C’est grâce à l’appui reçu de la Fondation de la famille J.W. McConnell que l’AQPERE peut accompagner et soutenir les projets d’écodéveloppement qui émanent des institutions collégiales et universitaires. Ce soutien a de grandes répercussions sur la capacité de pénétration de l’AQPERE dans le milieu collégial et universitaire du Québec (plus d’infos dans la rubrique Projets).
Consultez le site Internet de la Fondation

Fonds d'action québécois pour le développement durable (FAQDD)
C’est pour soutenir l'offre de formation au développement durable et à l'écocitoyenneté du programme AVEC, initié par la CRÉ DE LAVAL, que le FAQDD est devenu un partenaire financier de l’AQPERE depuis mai 2007. Plus d’informations dans la rubrique Projets.
Consultez le site Internet du FAQDD

Héritage Vallée de la Batiscan
Héritage Vallée de la Batiscan est une OBNL fondée à la suite du colloque « Environnement et engagement citoyen », organisé dans le cadre du congrès de l’ACFAS en 2007. L’objectif du groupe de travail, initié par l’AQPERE et le convivium Slowfood de Vallée de la Batiscan, est de démonter qu'un développement durable de la vallée de la Batiscan est envisageable sans avoir recours à l'installation de micro-centrales hydroélectriques sur la rivière Batiscan.
En décembre, le groupe de travail a déposé un projet intitulé : « Batiscan, vallée de rêve, vallée d’espoir ». Les objectifs de ce projet cadrent avec la nouvelle politique de ruralité du Ministère des Affaires Municipalites et Régions (MAMR) qui propose la création de 25 laboratoires ruraux. Le projet bénéficie de l’appui de nombreux groupes de citoyens ainsi que de la collaboration du Collège Laflèche de Trois-Rivières et de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).
Le court métrage intitulé  « À tout bout d’champ… des gens de rivière » participe à la promotion et à la diffusion du projet.

La Biosphère d'Environnement Canada
La Biosphère est un partenaire de longue date de l’AQPERE. C’est dans ce cadre que l’AQPERE a pu collaborer à la stratégie nationale du Canada en matière d’éducation à l’avenir viable, dont l’honorable David Anderson, ministre de l’Environnement du Canada, a fait état au Sommet de Johannesburg en 2002. Le partenariat est appelé à se raffermir par l’implication de la Biosphère à différents projets de l’AQPERE (projet Saint-Laurent, programme AVEC).
Consultez le site Internet de la Biosphère

Planèt'ERE
L’existence de l’ONG Planèt’ERE est fortement liée à l’AQPERE.

Quelques dates clés de cette collaboration :
2004 - Le président de l’AQPERE est nommé secrétaire de l’ONG lors de l’assemblée de fondation. La direction du Collège de Rosemont présente lors de cette assemblée une proposition d’engagement de fournir les ressources humaines et matérielles pour servir de lieu d’hébergement du siège social de l’ONG.
2005 - En soutien du comité organisateur du forum Planèt’ERE III, l’AQPERE prépare les textes introductifs des 13 forums régionaux.
2005 - Le président de l’AQPERE est nommé trésorier et le Collège de Rosemont conserve le siège social de l’organisation.
 2006 - L’AQPERE procède au lancement du bulletin électronique Planèt’ERE.net. Ce bulletin trimestriel est mis en ligne par la fondation suisse en éducation à l’environnement (FEE).
2008 - L’AQPERE se donne le mandat de réunir le plus grand nombre de membres du réseau Planèt’ERE lors du 5e congrès mondial en ERE de 2009.
Consultez le site Internet de Planèt'ERE

RECYC-QUÉBEC
Depuis 2003, l’AQPERE collabore avec la société d’État RECYC-QUÉBEC par le biais de de différentes activités. Dans le programme « ICI, on recycle », l’AQPERE participe au jury d’évaluation des projets soumis par les industries, les commerces et les institutions à la certification .
Depuis 2005, RECYC-QUÉBEC parraine le concours Pédagogie-Environnement, organisé conjointement par l'AQPERE et le collège de Rosemont. RECYC-QUÉBEC siège sur le jury d’examen des projets soumis par les étudiants et intervient comme partenaire financier.
En 2007, l’AQPERE a conduit la recherche intitulée « Un environnement gagnant! ». Cette étude présente les facteurs de succès de huit écoles du Québec en matière de performance environnementale et plus spécifiquement de gestion des matières résiduelles. Le document est disponible dans la rubrique Publications ainsi que sur le site Internet de RECYC-QUÉBEC.
Consultez le site Internet

Regroupement national des conseils régionaux en environnement du Québec (RNCREQ)
C’est en 2000, au cours de l’assemblée générale du regroupement national des CRE que la proposition de partenariat AQPERE/Réseau de CRE a été adoptée, laissant le soin à chacun des conseils régionaux en environnement de définir la forme que prendrait la collaboration. Par la suite, les CRE ont joué un rôle actif dans la création du répertoire électronique des ressources en ERE de l’AQPERE en 2005.
Consultez le site Internet du RNCREQ

Stratégies Saint-Laurent
C'est en 2001 que l’AQPERE est reconnue comme un des partenaires du regroupement des comités ZIP (Zone d’Intervention Prioritaire), suite à une proposition du président de l’AQPERE faite à la Commission Stratégies Saint-Laurent.
En 2005, alors que jusque là le partenariat se limitait à une collaboration avec le comité ZIP Ville-Marie, la directrice générale de la Biosphère invite le président de l’AQPERE à siéger sur le Comité de concertation Interaction Communautaire et Sensibilisation (CCICS).
En 2006, l’AQPERE suggère la création d’un sous-comité Cégep. Ce sous-comité a pour objectif la création d’un modèle d’intervention réunissant un Cégep, une municipalité et des groupes communautaires afin de développer des projets de réappropriation du fleuve Saint-Laurent par les citoyens.

Depuis lors, l’AQPERE a collaboré à la réalisation de plusieurs projets :
- À La Pocatière, une halte marine à l’anse du marais salé a vu le jour en mai 2008. Ouverte aux écoles, touristes et citoyens, ce lieu contribue au renforcement de l’offre touristique régionale.
- A Rivière-du-Loup, un projet de création d’un centre éducatif sur l’observation des mammifères marins a été mis sur pied en collaboration avec la Ville de Rivière-du-Loup, le Réseau d’Observation des Mammifères Marins (ROMM) et le Cégep de Rivière-du-Loup.
Consultez le site Internet de Stratégies Saint-Laurent

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour : 11.04.2013
Site Web : Lynne Dionne